Poleen BeaulieuPoleen Beaulieu est une femme qui en a dedans. Il suffit de discuter avec elle 10 minutes pour comprendre qu’une vision bien ambitieuse l’anime – celui d’abolir l’idée qu’un seul modèle de beauté doit exister.

Avec son organisation, Ronde et Jolie, elle conçoit des activités à grand déploiement. Son but : conscientiser la population à la diversité corporelle dans la société. Ses projets sont aussi un prétexte pour motiver les femmes à se questionner sur les croyances qu’elles entretiennent face au sport, à la beauté et l’estime de soi.

On peut notamment compter parmi les grandes réalisations de Poleen, le calendrier annuel Ronde et Jolie. Depuis 2014, 37 femmes de tout acabit ont passé sous la lentille de photographes et professionnels établis. Le projet a tellement fait parler de lui, que la version 2017 a amené l’équipe en Équateur pour les séances photos. Cette version du calendrier a aussi été le prétexte pour les modèles de discuter avec des femmes équatoriennes des enjeux de la diversité corporelle dans leur pays.

Dans vos mots, Ronde et Jolie, c’est quoi?

Ronde et Jolie est un mouvement qui crée des projets reliés à une saine image de soi. Notre mission est d’amener les gens vers un équilibre physique, psychologique et émotionnel en passant par l’estime de soi.

Par le biais de projets, nous travaillons des notions tels que le lâcher-prise, la gestion d’émotions, l’image de soi, la confiance et la connaissance de soi, les limites que nous nous donnons.

En gros, dans l’exemple du calendrier, nous sélectionnons presqu’un an d’avance 12 femmes à l’aide d’un appel à candidature sur les médias sociaux. Les modèles sont choisies pour leur cheminement, en égard de leur physique.

Avant de faire les séances photos, ces femmes ont beaucoup de pain sur la planche! Elles seront encadrées toute l’année par une équipe de professionnels, tels que des éducatrices spécialisées et des kinésiologues. Nous démystifions avec elles les croyances et les mythes face aux standards de beauté. Elles ont aussi des ateliers de réflexion à faire. Avant la tenu de la séance photo finale, il peut y avoir eu plusieurs dizaines de rencontres tout au long de l’année.

Dès le début du projet, les femmes doivent se fixer des objectifs personnels. Le but est aussi de sortir les participantes de leur zone de confort afin qu’elles prennent pleine conscience de leurs capacités. 

Je parle ici du calendrier, mais il y a plein d’autres projets que nous organisons comme des défilés de mode. 

Les projets sont en fait un prétexte pour mener les participantes vers un objectif qui les feront grandir intérieurement et assumer qui elles sont. Les projets que nous organisons attirent bien souvent l’attention parce qu’ils sont uniques. Les participantes reçoivent beaucoup de beaux mots et d’encouragement du public. Par leur cheminement, elles deviennent des modèles pour les autres. C’est valorisant !  

Quels sont les critères de sélection pour les femmes qui désirent participer à vos projets?

Bien sûr, des femmes qui veulent travailler sur elles-mêmes et qui sont ouvertes à sortir de leur zone de confort. Il n’y a pas de critères physiques.

Il faut une certaine disponibilité car c’est un travail qui demande des efforts et de la concentration. Si une femme n’est pas ouverte et/ou pas disponible, nous pourrions lui donner tous les outils du monde, mais elle ne les assimilera pas. Le travail se fait par la participante.

Nous regardons aussi le cheminement de la personne, donc où elle en est rendue dans son histoire de vie.  Bien sûr, nous voulons qu’il y ait une représentation de différents types de corps, d’âge, etc, vu que les projets servent aussi d’impact dans la société.

Qu’est-ce qui vous motive à vouloir changer les perceptions que les femmes ont envers elles-mêmes?

Je vois trop de femmes se mettre des limites en rapport avec leur image corporelle peu importe le type de corps qu’elles ont. L’image corporelle ne devrait jamais être un obstacle afin de se réaliser pleinement dans la vie. J’ai la chance d’avoir une mère qui m’a toujours dit que je pouvais tout faire et réaliser mes rêves. C’est ce que j’essaie de transmettre aux femmes.

La notion d’estime de soi est importante dans le processus car c’est au moment où on a conscience de notre juste valeur qu’on commence à sortir de notre coquille. On connaît nos limites, on les respecte, on apprend à prendre soin de nous selon nos besoins, etc. C’est ce qui nous amène à tendre vers un certain équilibre.

Personnellement, je ne me suis jamais vraiment mise de limite jusqu’à ce que je prenne conscience des propos que tenaient certaines femmes rondes autour de moi. C’est en voyant la sortie d’un calendrier de la région que l’idée du premier calendrier Ronde et Jolie est né. Je me suis dit: « Ce n’est pas vrai qu’il existe un seul type de beauté. Je vais leur montrer! ».

C’est quoi être Ronde et Jolie?

En fait Ronde et Jolie est un nom que j’ai choisi afin de démystifier l’unique modèle de beauté qui était représenté. On peut être mince et ne pas se sentir dans les standards voulus de notre société. Je dirais plutôt qu’une belle femme, c’est quelqu’un qui a une certaine confiance en elle, en ses capacités et en sa beauté et qui le réalise pleinement.

Ronde et Jolie Salon de la Femme

Comment les femmes se perçoivent elles avant et après avoir participé à vos projets?

C’est une question difficile à répondre car chaque cas est différent selon le vécu et le type d’ouverture d’une participante. Aussi, un travail sur soi ne se fait pas du jour au lendemain. Il y a des distorsions cognitives à défaire, des pensées que certaines femmes ont et utilisent depuis quelques années. Il serait donc faux de croire qu’une seule participation vous enlèvera toutes ces pensées.

Il ne faut pas être dans la pensée magique, c’est un processus long. Toutefois, des prises de conscience sont faites et ainsi les femmes assimilent certaines choses. Souvent, nous travaillons la connaissance de soi en premier car c’est en sachant qui et comment nous sommes que nous pouvons par la suite cibler nos besoins et les combler. Cela nous permet également de travailler sur soi.  Une chose est certaine, on ne peut qu’avancer en faisant les projets.

Ronde et Jolie Salon de la Femme

Quelle est la réceptivité de la population envers votre mission?

Quand les gens sont bien informés et qu’ils connaissent et comprennent notre mission la réceptivité est excellente.

Quel est le principal défi auquel vous devez faire face?

La compréhension de notre mission. C’est d’ailleurs un de nos gros objectifs pour le moment.  Certaines personnes croyaient au départ que nous encouragions l’obésité et d’autres ne comprenaient pas comment au travers de nos projets, les femmes pouvaient faire des prises de conscience. C’est une approche nouvelle, il faut donc prendre le temps de l’expliquer aux gens.

Et surtout, la société focusse tellement sur la perte de poids qu’elle oublie qu’il y a des personnes derrière tout ça. Il faut faire attention car il y a une industrie, des profits à faire avec ça. La santé touche aussi le côté psychologique et émotionnel. Ronde et Jolie ne focalise pas sur la perte de poids mais bien sur l’équilibre. Si cela amène à une perte de poids, ce sera ça. Mais il faut garder en tête qu’une personne qui a perdu du poids n’est pas nécessairement plus en santé, il y a bien plus que le côté physique même s’il est très important, c’est un tout.

Quels sont les projets à venir avec Ronde et Jolie?

Il faudra surveiller notre page Facebook pour en savoir plus en temps et lieu. Toutefois, nous voulons cibler les ados et les plus jeunes. Il ne faut pas oublier nos hommes qui vivent aussi une forte pression sociale face aux diktas de beauté de la société.

 

 

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Tu veux avoir accès à du contenu exclusif?

Joins-toi à mon équipe et moi!

You have Successfully Subscribed!