Depuis quelques semaines, je dors peu (gracieuseté des enfants), je suis cernée et je me trouve moche et grosse. Vous savez, ce sentiment d’être horrible, que rien de ce que vous portez ne vous avantage, qu’anyway du «mou» c’est tellement plus confortable, que vos cheveux ressemblent à une botte de foin et que, même maquillée, ça vous paraît «dans face» que vous n’avez pas assez dormi.

Oui, vous savez de quel sentiment je parle.

C’est très ironique. Moi, la fille qui parle d’acception de soi et de valorisation de la diversité corporelle, cette semaine, je déteste mon corps.

Je me regarde et ce qui me saute aux yeux, ce sont mes «défauts». Tous mes défauts, allant de mon mou de bedaine vergeturée à mon gras de bras en passant par mes «trop» grosses cuisses et mes «trop» petits seins. C’est très ironique, surtout que c’est la semaine «Le poids ? Sans commentaire !».

Alors, je ferme les yeux, je prends une bonne inspiration et je les rouvre avec un autre regard. Celui de l’indulgence et de l’acceptation.

Je fixe mon attention sur les éléments que j’aime, que je trouve beaux. Je regarde mon corps avec les yeux de mes enfants ou de mon chum.

Ce corps qui a porté trois enfants et qui en portera les marques pour toujours.

Ce corps que je pousse à fonctionner malgré le manque de sommeil.

Ce corps que je néglige et qui passe en dernier par «manque» de temps.

Mon corps n’est pas parfait.

Mais il me permet d’aller où je veux et de faire ce que je veux. Il me permet de courir, sauter, danser, jouer avec mes enfants, les prendre dans mes bras.

Mon corps a ses imperfections et parfois ce sont elles qui prennent le dessus dans mon regard. Ça me demande un effort de changer ce regard, mais ça en vaut tellement la peine.

On a toutes des parties de notre corps qu’on aime moins, c’est à nous de choisir de mettre l’accent sur les autres.

15052011_10154187641473473_1262152258_o

Ce billet a été écrit dans le cadre de la semaine «Le poids ? Sans commentaire !» initiée par l’organisme Équilibre, du 7 au 11 novembre 2016. 

fb_cover1182x439px1

Julie Bolduc

Julie Bolduc

Nutritionniste

Passionnée de bouffe, mais aussi de simplicité, Julie s’est donnée pour mission d’aider les gens à mieux manger, tout en y prenant plaisir. Maman de trois jeunes enfants, elle a vite réalisé que les belles théories ne sont pas nécessairement applicables au quotidien. 

«Ça roule» est sa réponse constante à «Comment ça va?». Carburant aux projets et ayant toujours mille et une idées, elle n’arrête pas souvent. Curieuse et avide de connaissances, elle est toujours en train d’étudier dans un domaine quelconque.

Consciente que le poids n’est qu’une affaire de chiffres, elle rêve que les femmes (et les hommes aussi) apprennent à s’accepter comme elles le sont et, surtout, arrêtent de focuser sur leurs défauts. Selon elle, nous avons tous quelque chose de notre physique que nous n’apprécions pas, mais il y a aussi au moins une chose que nous aimons ! Il faut se concentrer sur ce dernier point !

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Tu veux avoir accès à du contenu exclusif?

Joins-toi à mon équipe et moi!

You have Successfully Subscribed!